Je suis le dernier poète de la campagne…

Mariengof

Je suis le dernier poète de la campagne,
planche pont modeste dans les chansons.
Pendant le stand d'adieu appauvrir
La mars de Kadyaschyh.

flamme d'or brûlera
De bougie de cire corporelle,
Et l'horloge de lune en bois
Prohripyat ma douzième heure.

Le chemin champ bleu
Fer invité à venir bientôt.
herbe d'avoine, aube renversé,
lui rassembler une poignée de noir.

Ne pas vivre, Les paumes des autres,
Ces chansons quand vous ne vivez pas!
chevaux seulement seront pointes
A propos de l'ancien hôte de déposer un grief.

Il clôturera sucer leur hennissement,
Faire face à la danse requiem.
bientôt, bientôt derevynnye heures
Prohripyat ma douzième heure!

1920

Évaluez-le:
( Aucune évaluation pour le moment )
Partager avec des amis:
Sergey Essenine
Ajouter un commentaire